Lifestyle, Maternité

Preparer son allaitement : Est-ce vraiment nécessaire ?

juillet 19, 2019

Je ne pense pas en avoir déjà parlé en détail, mais mon premier allaitement a été une catastrophe. Dans mon entourage, presque personne n’a allaité et dans mon métier, on n’a AUCUNE formation sur le sujet, à peine quelques mots mais qui ne nous permettent pas de donner des conseils.

En théorie

Je partais donc de rien, mais j’étais super motivée. Du coup, j’ai commencé par me documenter un peu. Je me suis rendue au cours de préparation à l’accouchement dédié à l’allaitement et j’ai pris RDV avec une conseillère en lactation (IBCLC). Je me sentais super prête à vivre cette expérience.

En pratique ?

J’ai rencontré difficultés sur difficultés (pas tant que ça avec le recule mais sur le moment, c’était terrible). A la maternité, le personnel n’est absolument pas formé. Chacun y va de son petit conseil (qui parfois est vraiment le mauvais conseil de trop). On vous tripote les seins, on maintien la tête de votre bébé et on lui colle le mamelon dans la bouche.

Et pourtant j’étais informée. Surement pas assez sinon je n’aurai jamais laissé faire ça.

Il y a de plus en plus de mamans qui souhaitent allaiter, qui se renseignent, qui donnent des conseils… mais à mon grand étonnement, le nombre de maman allaitantes est en train de diminuer. Tout ça parce qu’on manque de professionnels qualifiés et que NON, ce n’est pas inné d’allaiter et OUI, c’est difficile pour la majorité des femmes. On apprend en tant que maman, le bébé essaye de prendre ses repères mais on manque de bons conseils et d’informations.

Pour réussir mon objectif d’accoucher sans péridurale, il a fallu que je me renseigne un maximum pour comprendre la physiologie, la douleur, pour l’accompagner, savoir si ça allait durer longtemps ? Bref, quand on ne sait pas, on abandonne trop vite. Et je pense que c’est pareil pour l’allaitement (et bien d’autres sujets).

Je reviens vous parler de ça parce que cette fois-ci, j’ai de nouveau fait appel à une conseillère en lactation, mais avec mes questions et une première expérience (ce qui change beaucoup). Et on a refait le point sur tout. De A à Z. En passant par la stimulation de la montée de lait, les phases de succions de bébé, savoir pourquoi il réagit de telle et telle manière, quels vont être les moments difficiles pendant lesquels bébé va être collé au sein ? Est-ce que ça va durer ? Tout ce qu’il me faut pour ne pas me décourager et abandonner à la moindre difficulté.

Quand on vient d’accoucher, on a énormément de choses à penser.

  • S’occuper d’un nouveau-né, son poids, sa température, ses changes, ses soins …
  • S’occuper de nous : notre corps (et ce n’est pas rien), nos hormones qui chutent brusquement, parfois une dépression post-partum…
  • L’administratif : les RDV médicaux pour vous et bébé, la déclaration de naissance, les médicaments à récupérer…
  • Le retour à domicile : courses, ménage…
  • Les visites

Et à tout cela, vient s’ajouter cet allaitement, qui je le répète n’est pas si simple !

Donc oui, il faut se préparer à l’allaitement, il faut s’informer. Il faut accepter de ne pas tout connaitre et s’intéresser au sujet pour éviter les échecs si c’est quelque chose qui vous tient à coeur parce que c’est les montagnes russes un allaitement.

Avec tout ça, vous allez avoir le droit aux gentils conseils de votre entourage qui va vous répéter “non mais à la demande c’est n’importe quoi, t’es pas une tétine”, “Comment ça il ne fait toujours pas ses nuits ? non mais donne lui un biberon et on n’en parle plus !”… et j’en passe.

On a vite fait de se décourager, croyez moi. Et pourtant c’est vraiment une belle expérience pour celles (et ceux, oui les papas !!) qui souhaitent la vivre.

Alors ne vous découragez pas, entourez vous des bonnes personnes, renseignez vous pendant votre grossesse et surtout, si vous rencontrez des difficultés le moment venu, demandez de l’aide à des professionnels qualifiés !

Pour info, voici le lien de l’annuaire des consultantes en lactation par département.

Leave a Reply

*

code